Ambassadeurs ONLYLYON

Après avoir grandi à Paris, vécu à Besançon et New York, ce serial entrepreneur et grand fan de l’OL ne pouvait que s’installer à Lyon. Mehdi Coly est aujourd’hui l’un des 6 fondateurs de Time For Planet, une initiative pour financer des entreprises qui luttent à grande échelle contre le réchauffement climatique.

Only Lyon
mehdicolytime4planet.jpg

Mehdi Coly

Cofondateur de Time for the Planet

Peux-tu te présenter en 2 lignes ?

Mehdi Coly, j’ai 35 ans, je suis entrepreneur, très motivé pour résoudre les grands problèmes environnementaux. Je suis arrivé à Lyon pour faire mes études de droit, mais je n’ai jamais exercé car j’ai créé ma première entreprise quand j’étais étudiant.

Quel est ton projet en ce moment ?

C’est Time for the Planet. Il s’agit d’un fonds qui finance des entreprises qui luttent à l’échelle mondiale contre les gaz à effet de serre, avec des innovations duplicables et open source, qu’on peut copier ou améliorer. Les citoyens, les collectivités, les entreprises peuvent devenir actionnaire à partir de 1 euro en moins de 3 minutes en ligne. Depuis un an, nous avons levé 1,3 millions d’euros auprès de 8 000 actionnaires. Nous sommes prêts à lancer les premières entreprises en 2021.

Qu’est-ce qui te fait lever le matin ?

Je me lève très tôt, entre 4 et 6 h en général. J’ai la chance de faire des choses qui me plaisent. Ce qui me guide, c’est de me dire qu’une action de ma journée va permettre à d’autres personnes d’être un peu mieux dans leur vie.

Ton livre de chevet ?

L’économie symbiotique, d’Isabelle Delannoy, qui explique comment réorienter l’économie mondiale en fonction de l’environnement, naturel ou social.

Dans ton secteur d’activité, quel est selon toi le partenaire indispensable sur la Métropole ?

Pour nous c’est l’Olympique Lyonnais. C’est le partenaire qui nous a permis d’avancer avec Time for the Planet. Jean-Michel Aulas, son président, et son fils Alexandre ont été les premiers entrepreneurs majeurs à croire en Time for the Planet, à investir du temps et de l’argent. On travaille main dans la main sur beaucoup de sujets. Pour moi qui suis un grand fan de l’OL, c’est génial.

Un projet ou un talent local à suivre dans les prochaines années ?

Je vous invite à suivre WeDressFair, une marque de vêtements éthiques qui va faire bouger les grandes marques. Je les accompagne avec le Réseau Entreprendre. Ils ont du talent et une bonne stratégie de communication.

L'univers de Time for the planet

Comment te déplaces-tu dans la Métropole ?

Pour aller de Francheville, où je vis, au centre-ville de Lyon, j’ai longtemps utilisé la trottinette mais c’était un peu dangereux. Donc je marche et je prends le train à la gare de Francheville. Ce train est incroyable car il est tout le temps à l’heure à la seconde près. On est à 11 min de Gorge de Loup. Après je prends le métro.

Plutôt Ground Zero, Epicerie Moderne ou Transbordeur?

Alors moi ce serait plutôt Groupama Stadium. C’est là où je vais le plus souvent. J’étais fan de l’OL avant de venir vivre à Lyon, grâce à Sonny Anderson. Depuis que je vis à Lyon, j’ai fait tous les déplacements de l’OL en Europe.

Gastronomie ou bistronomie?

Bistronomie, je vais souvent au restaurant. J’aime bien la Brasserie de l’Ouest à coté de mon boulot. J’adore le Tire-Bouchon dans le Vieux-Lyon pour des spécialités locales.

Run, marche, vélo … : quel est ton lieu de pratique préféré?

Je vais courir au fort du Bruissin à Francheville. À Lyon, j’aime beaucoup courir sur les quais de Saône jusqu’à l’Ile Barbe.

Pour consommer responsable, quels sont tes tips?

Je ne suis pas très shopping. J’achète tous mes aliments dans un magasin bio en bas de chez moi, j’ai réduit considérablement la viande, qui a un gros impact sur le changement climatique. C’est une action pas trop dure à faire. Et j’organise mes vacances pas trop loin.

Une association que tu aimerais mettre en avant

Le Réseau Entreprendre. Ce réseau de chefs d’entreprise qui accompagne les jeunes entrepreneurs est très puissant. J’accompagne une entreprise et j’interviens parfois sur des sujets comme le référencement sur Google, l’acquisition de trafic pour les sites internet et l’entreprenariat.

Sur ton territoire, peux-tu nous citer un lieu incontournable ?

J’ai longtemps habité à Vaise et j’adore ce quartier. Ce n’est peut-être pas le plus beau mais j’aime bien sa population, son côté un peu à l’écart, et en même temps proche du centre.

Une bonne idée repérée en France ou dans le monde et que vous aimeriez mettre en pratique chez nous ?

A New York, j’ai découvert les rendez-vous professionnels limités à 20 minutes. On se dit autant de chose qu’en France en une heure. C’est du bonheur. Alors j’essaie de mettre cela en place à mon niveau.

Avec quel territoire selon toi la Métropole pourrait coopérer, en France ou dans le monde ? Sur quel sujet ?

Je ne sais pas trop mais à Time For The Planet nous sommes attentifs à de nombreux projets dans le monde. À Lyon, des chercheurs travaillent sur la captation du CO2 à la sortie des cheminées, à Lille des ingénieurs développent des alternatives au ciment à l’aide d’imprimantes 3D. À San Francisco, des chercheurs se penchent sur la captation de CO2 sur les plages avec de l’olivine, un minerai très abondant.

Une anecdote ?

En arrivant à Lyon, j’ai été très étonné par le métro. À Paris, c’était l’enfer des wagons bondés. Ici, je l’ai trouvé efficace et agréable. C’est vraiment la première chose qui m’a marqué.

Retrouvez Time for the Planet
sur leur site
leur chaine Youtube
mais aussi sur Facebook
et Linkedin