Ambassadeurs ONLYLYON

Parce que même les professionnels de l’immobilier peuvent rencontrer des difficultés pour se loger, Caroline Liby a décidé de créer à Lyon Appart & Sens, une agence solidaire qui crée du lien entre locataires et propriétaires.

Only Lyon
carolineliby_appart_sens2.jpg

Caroline Liby

Fondatrice d'Appart et Sens

Peux-tu te présenter en 2 lignes ?

Caroline Liby, je suis entrepreneur à impact, engagée pour un immobilier responsable et fondatrice d’Appart & Sens qui fête ses 4 ans. C’est une agence qui crée du lien entre des propriétaires engagés et des locataires investis. Il y a quelques années, je me suis retrouvée en galère pour trouver un appartement alors que je travaillais dans l’immobilier. J’ai donc eu l’idée de cette structure. Car des gens solvables se retrouvent exclus du parc locatif dans des zones tendues comme Lyon : les foyers monoparentaux, les créateurs d’entreprise, les travailleurs indépendants, les salariés en CDD ou en période d’essai, les personnes discriminées par leur couleur de peau ou leur orientation sexuelle.

Quel est ton projet en ce moment ?

Faire de l’essaimage. Appart & Sens sort du territoire de la Métropole. Nous venons de lancer Appart et Sens à Paris et nous avons des projets dans d’autres villes. En plus de nos activités de gestion locative et d’investissement responsable, nous travaillons au lancement d’un syndic coopératif.

Qu’est-ce qui te fait lever le matin ?

Le sens bien entendu. Les retours des propriétaires et de nos locataires sont vraiment chouettes. C’est aujourd’hui une communauté investie de 160 personnes locataires et 45 propriétaires.

Ton livre de chevet ?

J’en ai trois. “Vers la sobriété heureuse” de Pierre Rabbi, “Les quatre accords toltèques” de Miguel Ruiz et “Dis-moi où tu as mal : je te dirais pourquoi” de Michel Odoul. Je suis intimement persuadée que l’âme et le corps sont liés.

Dans ton secteur d’activité, quel est selon toi le partenaire indispensable sur la Métropole ?

Alors c’est la Métropole de Lyon. Il n’y a rien de contractuel mais nous répondons à des besoins que la Métropole a identifiés sur les difficultés d’accès au logement. Elle nous donne des coups de pouce. Il y a un vrai soutien à l’innovation sociale.

Tes meilleurs plans pour réseauter ?

Linkedin c’est un super terrain de jeu pour réseauter. Et nous sommes adhérents de plusieurs réseaux professionnels comme la CPME, la FNAIM, la fondation Emergence, le Réseau Impact France, Entrepreneurs d’avenir et Femmes chefs d’entreprises.

Un projet ou un talent local à suivre dans les prochaines années ?

Je citerais deux structures qui sont passées par le même incubateur que nous, Alter’Incub et Rebooteille, qui propose un service de consigne des bouteilles aux brasseurs lyonnais pour éviter de les jeter. Et Kozoku, une association qui développe des solutions de co-living pour des familles monoparentales.

L'univers d'Appart et Sens

Comment te déplaces-tu dans la Métropole ?

Surtout à scooter, et de temps à temps à vélo.

Plutôt Ground Zero, Épicerie Moderne ou Transbordeur ?

Je suis plutôt Nuits de Fourvière. C’est un moment spécial de l’année au début de l’été. La scène a un côté très intimiste et la variété de la programmation est top.

Gastronomie ou bistronomie?

Bistronomie. Parmi mes restaurants préférés, il y a l’Etabli dans le 2e arrondissement. La déco est superbe, la cuisine très inventive et les menus abordables avec un bon rapport qualité-prix. On se croirait dans un restaurant gastronomique.

Run, marche, vélo… : quel est ton lieu de pratique préféré ?

La voie verte qui part du parc Georges-Bazin dans le 3e près de chez moi dans le quartier Maisons Neuves. Elle mène jusqu’au Carré de Soie.

Pour consommer responsable, quels sont tes tips ?

Avec ma famille, nous adhérons au supermarché Demain. C’est une épicerie coopérative dans le 7e arrondissement à Gerland, qui permet d’acheter des produits de qualité à très bon prix. Tous les coopérateurs travaillent plusieurs heures par mois pour s’occuper du supermarché.

« Aujourd’hui, il y a une belle ouverture dans cette ville. Et je suis fière d’être lyonnaise ! »

Une association que tu aimerais mettre en avant :

Les Cigales. Il s’agit d’une communauté d’investisseurs engagés dont je fais partie. Nous sommes 20 personnes qui donnons un coup de main à des structures de l’économie sociale et solidaire. Je soutiens particulièrement le Café Equilibre, sur les pentes de la Croix-Rousse, en leur donnant des coups de main. Je citerais aussi la plateforme Louer Solidaire qui regroupe les acteurs du mal logement et invite les propriétaires à confier leurs biens pour des niveaux de loyer abordables.

Un artisan à nous faire connaître ?

Mon cordonnier fétiche, Gabriel, rue Duguesclin dans le 6e, je trouve qu’on ne parle pas assez de ces professions. Et puis il y a la boulangerie Miecyclette, qui fabrique du pain bio et le livre à vélo.

Sur ton territoire, peux-tu citer un lieu incontournable.

Le Petit Bistroy, c’est un bar restaurant dans mon quartier à Villeurbanne, un lieu très décalé et très sympa, avec une super équipe.

Sur ton territoire, peux-tu nous citer un rendez-vous incontournable?

Le Greener Festival à Montchat qui met en avant les initiatives en matière de développement durable.

Une bonne pratique de coopération repérée en France ou dans le monde et que vous aimeriez mettre en pratique chez nous ?

Je trouve que la coopérative Mandragone, à coté de Bilbao en Espagne, est une initiative géniale. Il s’agit du plus grand regroupement de coopératives au monde, avec même des banques et des services financiers.

Une anecdote à partager sur ton arrivée à Lyon ?

Je suis arrivée à Lyon en 2008 après avoir travaillé dans l’immobilier et chez un bailleur social en région parisienne. Au début j’ai trouvé que les Lyonnais vivaient dans un certain entre-soi. Mais aujourd’hui, il y a une belle ouverture dans cette ville. Et je suis fière d’être lyonnaise.

Pour en savoir plus sur Appart et Sens, consulter leur site web et leur compte Facebook